Retour au site

Posts Tagged ‘halloween’

Partie 3 – Saga Halloween in London : Ateliers taxidermie au Barts Pathology Museum (Londres)

Tuesday, October 29th, 2013

Après les conférences sur la photographie post-mortem de l’Old Operating Theatre et les distractions cyclistes et costumées de Race To Your Grave, nous voici de retour vers de l’horreur ordinaire ou presque. Direction le Barts Pathology Museum, musée d’anatomie pathologique du Barts Hospital dans l’est de Londres. Ce musée, premier lieu de rencontre entre Sherlock Holmes et Dr Watson dans la saga de Conan Doyle, est composé de mezzanines abritant des bocaux contenant des organes malades, fœtus malformés et cætera conservés dans le formol. Un musée effrayant à visiter qui propose des séminaires bien gores toute l’année mais encore plus en ces temps d’Halloween… Focus sur l’activité taxidermie, un loisir créatif d’un genre particulier !

Tous les mois au Barts Pathology Museum, on peut participer à un atelier pas comme les autres : Stuff and Nonsense (comprendre : Empailler et s’amuser) pour apprendre à naturaliser les animaux. Ces ateliers sont menés par la taxidermiste Amanda Sutton dont le but est de préserver la beauté de l’animal, même s’il n’est plus en vie. Elle crée d’ailleurs des œuvres d’art à partir de bêtes qu’elle laisse à l’état le plus naturel possible ou qu’elle peut parer de bijoux ou même pourvoir d’un mécanisme pour les transformer en automates. Les animaux utilisés pour les ateliers ne sont pas tués exprès, ils sont morts naturellement ou ont été retrouvés sur des routes. Les apprentis taxidermistes réunis dans le musée et gratifiés d’une petite collation commencent en général par empailler des souris avant de s’attaquer à des spécimens un peu plus gros. Pour Halloween, Amanda propose de travailler un hamster et de le décorer avec des accessoires représentant cette fête macabre. Kitsch et horrible pour décorer sa maison !

Parmi les autres rencontres proposées par le Barts Pathology Museum, des conférences sur les cimetières de Londres, sur la pratique tribale des têtes réduites et toujours sur l’histoire de la médecine. Pas besoin de faux zombies et de films dégoulinants de sang artificiel pour se faire des sueurs froides, à l’occasion de la fête des morts ou tout au long de l’année…

Amanda’s Autopsy from Richard Hunter on Vimeo.

F.A

Retrouvez toutes les activités du musée sur : http://potts-pots.blogspot.co.uk/

Partie 2 – Saga Halloween in London : Alleycat : une course à vélo “pirate” dans les rues de Londres

Friday, October 25th, 2013

Vous cherchez quelque chose de différent, de sportif et surtout un tantinet déjanté, rendez-vous sous un pont de Clerkenwell le 1er novembre pour une course à vélo hors des sentiers battus…

Dans le jargon des coursiers à vélo que l’on voit sillonner les rues de Londres, on appelle ce type de course une “alleycat”. Car comme les chats de gouttière, les coursiers à vélo aiment faire leurs courses la nuit et si possible, discrètement, à l’abri des regards de certaines autorités. Car, bien sûr, l’organisation d’”alleycats” se fait dans la plus grande discrétion par une bande de joyeux coursiers qui choisissent des thèmes en fonction du calendrier ou de ce qui flotte dans l’air du temps.

Et ces temps-ci, les citrouilles, les masques lugubres et les balais sont de sortie ! “Race to your grave” (faites la course jusqu’à votre tombe) est le nom que nos coursiers inspirés ont trouvé pour l’”alleycat” spécial Halloween de cette année. Et tout le monde peut participer à condition d’avoir un vélo et de suivre les indications que des zombies mort-vivants vous donneront aux différents checkpoints dont la course est jonchée…

Pour les non sportifs, ou pour ceux, qui se sont perdus dans les méandres d’un cimetière sorti de nulle part, pas de panique, il y a toujours le pub à la fin, comme bouée de sauvetage et de sirotage!

Pour plus d’infos, consultez l’événement FB : https://www.facebook.com/events/169318263266926/?ref_dashboard_filter=upcoming

Photos : http://www.flickr.com/photos/brixtonpista/sets/72157622595314511/

EB

Partie 1 – Saga Halloween in London : Halloween culturel et historique à l’Old Operating Theatre de Londres

Tuesday, October 22nd, 2013

Halte aux costumes ringards, aux soirées banales dans les pubs ou aux rassemblements entre amis devant les sempiternels classiques de l’épouvante. Découvrons aujourd’hui, pour le premier volet de notre saga Halloween, une semaine de célébrations atypiques à l’Old Operating Theatre de Londres, entre histoire médicale et tradition victorienne.

 

The Old Operating Theatre et la chirurgie
Aux abords de London Bridge, The Old Operating Theatre est un bloc opératoire de l’aile sud de l’hôpital St Thomas et flanqué d’une pharmacie, qu’utilisaient les médecins pour y faire, sans anesthésie opérations rapides et amputations. L’hôpital date du XIIe siècle et le bloc, construit au XIXe accueillait de nombreux étudiants venant assister à des actes médicaux dans ce bloc, même s’il fut fermé avant l’introduction de pratiques d’asepsie (découvertes en 1867).
A l’occasion d’Halloween, le musée propose donc des conférences sur l’histoire de la chirurgie ainsi que sur sa représentation dans des films d’horreur et la littérature… Si cela ne vous semble pas assez effrayant, le « meilleur » se trouve dans le paragraphe qui suit !

Focus sur la photographie post-mortem
Impossible de nier l’important taux de décès lié aux opérations au cours des siècles passés. Est-ce la raison pour laquelle le musée a décidé d’évoquer la photographie post-mortem en cette période d’Halloween ?
Si la pratique de photographier les défunts vous évoque quelque chose, c’est peut-être que vous l’avez vue dans le film Les autres.
En effet, à l’époque victorienne, on avait coutume de photographier les morts afin d’en garder un souvenir. A une époque où la mortalité infantile était importante, les familles ne faisaient souvent faire un portrait de leur enfant qu’au moment de son trépas. La particularité de la photo post-mortem était bien souvent de donner une apparence vivante au corps et de poser autour de lui. C’est ce sujet qu’évoquera la photographe Valentina Lari, invitée du musée pour ces conférences macabres et dérangeantes…

Plus effrayants encore qu’un Halloween fondé sur l’imaginaire, l’Old Operating Theatre a choisi d’explorer cette année des thématiques réelles autour de la médecine et de pratiques artistiques et sociales des siècles passés. Aurez-vous le cœur assez bien accroché pour assister à tout cela ?

F.A

www.thegarret.org.uk (site de l’Old Operating Theatre)

 

http://www.viewlondon.co.uk/whatson/halloween-at-old-operating-theatre-article-12771.html (programme d’Halloween à l’Old Operating Theatre et infos pratiques)

 

2.8 hours later : La nuit des morts vivants… au coeur de Londres

Monday, October 31st, 2011

Vous ne savez pas quoi faire pour Halloween ? Le traditionnel “trick-or-treating” vous rase ? Alors pourquoi ne pas vous improviser survivant d’une attaque de zombies qui se seraient emparés des rues de Londres ? 2.8 hours later est là pour assouvir votre soif d’héroïsme…

 

C’est dans un décor et une atmosphère de film d’horreur que vous risquez de vous retrouver si vous errez dans Londres le soir d’Halloween. Pire, vous avez de grandes chances que vos pas croisent ceux d’un mort vivant ! Mais, pas de panique, vous êtes dans un jeu urbain qui répond au nom inquiétant de 2.8 hours later : En gros, si vous décidez d’y prendre part, vous avez 2.8 heures pour survivre à une attaque de zombies bien déterminés à vous faire passer dans leur monde terrifiant de morts vivants… Le but est d’éviter toute contamination par le toucher et de trouver son chemin jusqu’à la discothèque où des hamburgers à la viande humaine et des chorégraphies à la “Thriller” vous attendront. Quel soulagement !

 

Inspiré du titre du film 28 hours later, 2.8 hours later est un jeu urbain créé par la compagnie bristolienne Slingshot, spécialisée dans le domaine. “Un groupe de San Francisco, SFZero, avait développé une sorte de chasse au trésor urbaine avec des checkpoints mais sans performances théâtrales ou de thèmes particuliers, explique Simon Evans, un des fondateurs de Slingshot, nous y avons ajouté la dimension “zombies” et film d’horreur!”

 

EB

http://slingshoteffect.co.uk/ourgames/28-28hourslater

 

Fancy dress parties : les soirées déguisées made in Great Britain

Thursday, October 27th, 2011


 

Fancy dress parties : les soirées déguisées made in Great Britain

Halloween approche et vous vous apprêtez à dévorer des bonbons mais certainement pas à vous costumer car en France, c’est surtout pour les enfants. Sachez pourtant qu’en Grande-Bretagne, les adultes sont impatients de se réunir, tous déguisés ! Alors, cette année, faites comme eux en suivant une de nos suggestions. Admettons que les bals masqués font partie de la culture britannique puisque particulièrement populaires au XVIIIe siècle et encore plus, à la période victorienne. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas oser…

Organiser une soirée déguisée

Respectez la tradition celte qui veut qu’à la veille de la Toussaint, pour effrayer les âmes défuntes tentées de revenir dans le monde des vivants, il faut se déguiser. Halloween est en effet le moment de l’année où l’on se déguise le plus dans les pays occidentaux. Et si pour vous, une soirée déguisée, c’est tout sauf chic, n’oubliez pas que c’est l’une des distractions préférées des jeunes de la famille royale britannique, le plus souvent pour célébrer des anniversaires mais pas uniquement. 

Customiser votre déguisement

Vous avez une idée de costume mais vous avez l’âme créative sans pour autant savoir coudre. Essayez d’acheter un costume en kit d’un genre un peu spécial. Sur le site fancydress.com appartenant à Angels, temple londonien du déguisement, vous pouvez vous procurer un « DIY Halloween Costume ». Le principe : acheter un costume assez ordinaire d’écolière, de médecin, de gangster, petit chaperon rouge etc pour le déchirer, le couvrir de sang et l’accessoiriser avec toutes sortes d’armes comme mitraillettes et tronçonneuses pour le mettre au goût d’Halloween. Wicked ? *

F.A

*wicked : jeu de mots pour cet adjectif qui signifie à la fois diabolique et génial.

Sources : Wikipédia (article Costume party) et site fancydress.com