Retour au site

Jack Wills : la petite marque chic qui monte

Plus British que British, la marque de vêtements Jack Wills, l’”uniforme” des étudiants aisés, pulvérise les records de vente et part à la conquête d’un nouveau public, outre-Atlantique…

 

Jack Wills, c’est la petite marque chic qui monte : depuis deux ans, alors que les autres marques souffrent de la crise, elle double son chiffre d’affaires.

C’est en 1999, après avoir étudié l’économie à UCL (University College London) que Peter Williams décide de créer sa propre marque de vêtements. Il lui donne le nom de son grand-père et part à la recherche de fonds pour financer sa première collection et monter sa boutique, dans le Devon, d’où il est originaire. “Le meilleur conseil que j’ai jamais reçu d’un homme d’affaires que je connaissais à l’époque, est de contracter le plus de cartes de crédit possible …”, raconte Peter Williams dans une des rares interviews qu’il a accepté de donner. Ainsi, en additionnant les milliers de Livres pris à crédit et en convaincant un de ses amis d’université, il réussit à investir 40 000 Livres dans la production de sa première collection. “Nous sommes encrés dans la tradition britannique. Jack Wills, c’est la combinaison du tweed, du hoodie et du pantalon de survêtement”, explique Peter. Tout est dit. Et la cible : un public que Peter connaît bien, celle des étudiants et des étudiantes aisés. Jack Wills offre en effet du haut de gamme : un hoodie coûte au moins 80 €.

 

Dix ans après sa création, Jack Wills est plus qu’une marque, c’est aussi un mode de vie. Les 35 magasins du Royaume-Uni sont volontairement établis dans des villes universitaires, des stations balnéaires chics ou des quartiers à la fois huppés et branchés des grandes villes, comme Islington à Londres. Le site internet de la marque présente non seulement les collections, mais est aussi un réseau social. La rubrique “community” y est particulièrement active : forums, promotions d’événements et notamment de matchs de polo que la marque sponsorise.

 

Forte de son succès, Jack Wills s’est donné cette année un grand défi : partir à la conquête du marché américain, de la culture “shopping mall” et “Abercombie and Fitch”… Les trois premiers magasins Jack Wills viennent d’ouvrir sur la côte Est, à proximité d’universités prestigieuses. La stratégie reste identique mais il est encore trop tôt pour dire si Jack Wills trouvera son public américain. Suite aux prochains résultats de son exercice comptable !

 http://www.jackwills.com/

 

 

Leave a Reply