Retour au site

Archive for February 7th, 2012

French Children Don’t Throw Food : Education des enfants à la française VS éducation à la mode britannique

Tuesday, February 7th, 2012

     

French Children Don’t Throw Food (en V.F : « Les enfants ne lancent pas la nourriture. ») est le titre de l’essai éducatif de Pamela Druckerman, publié chez Doubleday, fin janvier 2012. L’auteure, une journaliste américaine, mariée à un Anglais est devenue mère en France et montre dans son ouvrage les différences entre éducation anglo-saxonne (British et US) et éducation française. Et on est loin de la rigueur que semblaient imposer les nurses anglaises des séries TV…

Voici donc quelques différences observées par Pamela, qui n’incite pas à suivre une méthode ou une autre, mais qui a décidé de laisser le choix à ses lectrices :

Style

-La future mère British se gave de toutes sortes de sucreries pour faire plaisir au baby, la Française enceinte contrôle sa ligne et ses envies !

-La mère British sort en jogging sale tandis que la Française même marmot baveux au bras demeure l’incarnation de l’élégance.

Education

-La mère British est crevée parce que son bébé de deux mois ne fait pas ses nuits alors que la Française se vante que son chérubin dort comme un ange du soir au matin. Elle laisse tout simplement pleurer son enfant pour qu’il se rendorme. So what?

-Si la mère British garde son enfant longtemps avec elle, la Française le met à la crèche le plus tôt possible.

Mode de vie

-Les repas, pris à une heure adaptée au bébé de la mère British transforment en un rien de temps le salon en champ de bataille de purée. Chez la Française, c’est à peine si l’on se rend compte qu’il y a un bébé à table. Ce dernier doit manger proprement dès son plus jeune âge, mais en plus, le même repas que les adultes, aux mêmes horaires qu’eux.

-Au parc, on différencie de loin la mère française de la mère British : la Française papote sur un banc, tandis que son homologue britannique suit son enfant de toboggan en balançoire pour être sûre que tout va bien et s’extasier sur ses premières acrobaties.

Philosophie

-La mère British ne refuse jamais une petite douceur sucrée au supermarché mais la Française met un point d’honneur à dire non à son enfant. Au sujet des bonbons et de plein d’autres choses.

-La mère British se dévoue complètement dans son rôle de mother. Quant à la Française, elle est très heureuse de mener sa vie et de regarder son enfant qui joue tout seul, sans l’empêcher de boire son café avec ses amies.

En conclusion, la mère française serait bien moins stressée et épuisée que sa collègue d’Outre-Manche. Celle-ci a presque tout sacrifié par amour pour ses children, même s’il la mènent par le bout du nez nuit et jour. Et vous, vous reconnaissez-vous ou reconnaissez-vous votre maman dans ce portrait des French mothers ?

F.A