Retour au site

Archive for January 24th, 2011

Monday Gloomy Monday

Monday, January 24th, 2011

Blue Monday, c’est le titre d’une chanson du groupe de Manchester New Order mais c’est aussi le nom que l’on donne à la journée la plus gloomy (cafardeuse) de l’année. Et vous l’aurez vite deviné : Blue Monday is Today!

 

Janvier n’est pas un mois facile… Certes, il commence par une armada de bonnes résolutions et de projets que l’on va enfin réaliser. On se dit tous : “Cette année, ce sera la bonne !” Et puis, la réalité revient vite au galop et nous rattrape le 3ème ou 4ème lundi du mois de janvier quand, dès le petit matin, le blues s’empare de nos esprits : on a trop dépensé pendant les fêtes – comment va-t-on  pouvoir finir le mois ? – , les résolutions tombent à l’eau les unes après les autres et on sait déjà que le beau projet dont on avait rêvé, ce ne sera pas pour cette année. Il y a aussi le facteur météo, on en a marre de cet hiver interminable et des nuits qui tombent à 4h de l’après-midi. Voilà, aujourd’hui, on est particulièrement gloomy et unis avec nos concitoyens par ce sentiment de cafard général.

 

La formule mathématique du Blue Monday

 

C’est en partant des hypothèses ci-dessus qu’un psychologue de l’université de Cardiff, Cliff Arnall, a établi que le jour le plus déprimant était le 3ème ou le 4ème lundi de janvier selon les années. Il a même échaffaudé la formule aux allures mathématiques que voici :

 

(W + D – d) TQ

    M Na

 

W = Météo

D – d = Différence entre le montant total de dettes et ce que l’on peut rembourser

T = Temps écoulé depuis les fêtes de fin d’anné

Q = Temps écoulé depuis la prise de bonnes résolutions et leur non réalisation

M = Manque de motivation

Na = Sentiment d’avoir envie d’agir

 

Mais on se demande quelles peuvent bien être les unités des différents paramètres ? Et en quoi le résultat peut-il être mesuré, sans doute en taux ou en pourcentage de gloominess mais Cliff Arnall n’est pas allé jusque là dans ses élucubrations mathématiques. D’ailleurs, certains n’ont pas hésité à critiquer sa mise en équation. En effet, il s’avère que l’agence de voyage Sky Travel ait largement sponsorisé Cliff Arnall pour mettre au point sa formule. Evidemment, pour éviter Blue Monday, la meilleure façon consiste à vous plonger encore plus dans l’endettement et par la même occasion dans une semaine de vacances dans les eaux turquoises des Caraïbes ! Le point commun reste la couleur bleue mais dans le bleu de Blue Monday n’est ni turquoise, ni azur, il fait référence à l’expression feeling blue qui signifie “se sentir cafardeux”.

 

Une campagne pour surmonter cette journée terrible

 

Sky Travel a beau en avoir fait un outil commercial pour vendre ses packages vacances sous les cocotiers mais le Blue Monday est bel et bien une réalité. Une personne sur cinq souffre de dépression à cette époque de l’année et se sent désespérement seul. D’ailleurs, depuis 4 ans, il existe même une campagne qui s’intitule Beat Blue Monday (http://www.beatbluemonday.org.uk/) truffée d’idées pour passer le cap et survivre jusqu’à minuit – et même plus longtemps ! – comme contacter un ami dont vous n’avez pas eu de nouvelles depuis longtemps, faire un break plus long ce midi et en profiter pour déjeuner avec des amis, s’acheter quelque chose qui vous ferait plaisir…

 

 

 

En tout cas, pour vous aider à vous sentir moins gloomy, évitez le Blue Monday de New Order et tentez plutôt les Happy Mondays ou le Blue Monday du groupe de jazz Fats Domino beaucoup moins cafardeux que celui de New Order ! Enfin, une autre date importante à laquelle vous raccrocher, celle du 24 juin, qui selon notre psychologue mathématicien Cliff Arnall, est le jour le plus heureux de l’année. Cette fois, ce n’est pas Sky Travel qui lui a financé sa recherche mais la marque de glaces Walls !

 

Campagne Beat Blue Monday : http://www.beatbluemonday.org.uk/

 

 

 

Pour plus de visuels : http://vimeo.com/18993647